Home

En raison de la l’épidémie de Covid-19 et des annonces gouvernementales, la rencontre du 18 mai a eu lieu en visio.

Enregistrement ici

Malgré une crise sanitaire sans précédent et les trois confinements que nous avons eu à subir, faute de lits et de personnels formés en nombre suffisant, les suppressions de lits et de postes de soignant·e·s se poursuivent partout en France. C’est le cas à Nantes où le ministre de la santé et les élu·e·s locaux s’entêtent à vouloir détruire Hôtel-Dieu et Laënnec pour construire un nouvel hôpital avec moins de lits et moins de soignant·e·s, sur l’île de Nantes. Alors que le CHU est en tension depuis plusieurs années et que les soignant·e·s sont à bout, nos dirigeants persistent. Leur projet : un hôpital vitrine sans moyen véritable pour soigner toutes celles et ceux qui en ont besoin.
Nous nous mobilisons parce que nous sommes pour un service public de la santé accessible au plus grand nombre et nous pensons que pour un même budget, les hôpitaux peuvent être rénovés, agrandis et bénéficier de plus de matériel et de personnel.
🙌 Si c’est aussi votre cas, alors on vous donne rendez-vous le samedi 24 avril pour une déambulation spectaculaire qui fera la démonstration que nous sommes déterminé·e·s, et que nous ne lâcherons rien face aux velléités néolibérales de ce gouvernement et de la complicité active de la majorité locale. Nous serons 231 personnes – autant de patientes et patients qui se retrouveront sans lits et sans soin avec le futur CHU – à nous diriger vers la place Royale où se tiendra l’inauguration du CHU-Titanic par les élu·e·s et ….. les actionnaires du BTP !
Voici le formulaire pour s’inscrire : https://framaforms.org/inscription-action-contre-le…
Samedi 24 avril, à partir de 14h
Action soutenue par le collectif Stop au transfert du CHU et proposée par des militant·e·s du GIGNV, Nantes en commun, et Youth For Climate.

Illustration © Frap / Presse Océan (2021)

Déménagement de l’hôpital avec moins de lits et moins de soignants en pleine crise sanitaire à Nantes : appuyons sur pause !

Un rassemblement public pour rendre visible la mobilisation a lieu le Samedi 6 février 2021 à Nantes, devant l’hôpital Hôtel Dieu à 14h.

Tirons les leçons de la crise. Appuyons sur pause et réévaluons collectivement le projet de CHU nantais pour qu’il réponde aux besoins des habitants du territoire et soit digne d’un service public de la santé pour toutes et tous !

Pourquoi nous nous mobilisons contre ce transfert

Un hôpital inadapté et sous dimensionné

Réduction du personnel soignant (-400 postes ETP) et des lits (-231) pour un territoire en croissance démographique (+ 16 000 habitants par an en Loire-Atlantique), sans même compter la réduction déjà entamée depuis 2015 (-267 postes et -163 lits).

Un site unique en zone inondable

Quatre fois plus petit que les surfaces actuellement utilisées par le CHU, sans possibilité d’extension et difficilement accessible, et impliquant la destruction d’Hôtel Dieu et de l’hôpital Laënnec.

Un chantier pharaonique d’un milliard d’euros

La faisabilité et soutenabilité financières sont mises en cause par la Chambre régionale des comptes, à cause du poids de l’endettement du CHU qui continuera d’imposer des restrictions budgétaires nocives.

Un projet sans débat ou presque

La Commission Nationale du Débat Public n’a pas été saisie et les nantais·es très peu informé·e·s.